Louis Sauter

Composer, Performer

Program Notes

Au nom du silence

Au nom du silence émerge dans un trémolo dissonant qui s'élève et laisse place à un thème basé sur le mot "Silence". Cela s'accompagne d'un doux bourdonnement qui finit par se renforcer, et le thème est répété dans un pizzicato distant et hésitant. La musique s'estompe ensuite doucement.

Das Birnli will nit fallen

Cette pièce est basée sur un conte des frères Grimm. Le texte est incrémental, en commençant par le Maître qui veut que la poire tombe de l'arbre, et en ajoutant progressivement de nouveaux personnages. L'orchestration suit le modèle du conte, puisque chaque personnage est représenté par un instrument (ou un groupe d'instruments) qui ne commence à jouer que lorsque le personnage apparaît pour la première fois.

L'histoire originale est dans un dialecte suisse d'origine allemande. Les traductions française et anglaise sont du compositeur et s'intitulent « La poire ne veut pas tomber » et « The Pear Refused to Fall ».

Ensemble sur un chemin désolé

Ensemble sur un chemin désolé illustre deux personnes marchant ensemble sur un chemin désolé. Chacun à son tour entraîne l'autre à travers un paysage sombre et désolé. Diverses articulations et effets représentent ce qui est entendu, vu et ressenti le long de ce chemin désolé.

Mélodies sur des poèmes lyriques

Cinq mélodies basées sur des poèmes lyriques de la belle-mère du compositeur, Francesca Cerdan. Elles affichent un large éventail d'émotions, allant de la tristesse à la joie, d'un rêve d'aventure irrésistible à son amour pour sa famille. L'ensemble a été arrangé pour alto et piano (voir Romantica ci-dessous).

  1. Romantica
  2. Laissez-moi mes rêves
    Une douce cantilène s'accompagne d'harmonies rappelant les Gymnopédies d'Erik Satie. Plusieurs arrangements de cette chanson ont été écrits :
    • Pour voix, ensemble instrumental et bande, avec un accompagnement plus coloré, comprenant une flûte, une clarinette basse et un enregistrement de rossignol, que l'on entend chanter au début de la pièce avant de céder sa place au chanteur (humain).
    • Pour choeur mixte et quatuor à cordes (également avec piano ou a cappella).
    • Pour voix et flûte sur une poésie de Charles Péguy; une description complète est disponible dans cette page dédiée.
  3. Forge ton destin
  4. Ah ! La jolie moisson 
  5. Rêve impérieux
    Ce poème parle d'un rêve irrésistible, d'un fort désir de voir la savane africaine et de se balancer d'arbre en arbre dans la jungle. Une mélodie obsessionnelle est répétée et variée, accompagnée par le rythme insistant des motifs de cloches subsahariennes joués par le piano.

Las bodas de Helena

"Las bodas de Helena" a été composé à l'origine dans le cadre de "Les noces de Chounette", un ensemble de trois pièces pour piano basées sur des notes représentant le mariage du compositeur avec son épouse Hélène. La pièce a ensuite été arrangée pour trio, ajoutant une nouvelle section centrale plus expressive. Parfois, le pianiste semble distrait, et au lieu de jouer du tango, il joue la musique qui a été jouée à son propre mariage : vous reconnaîtrez peut-être Bach, Beethoven, Grieg, Mendelssohn et Wagner mal cités. Un arrangement pour quintette avec piano de la version originale plus courte a été joué aux Pays-Bas en décembre 2013. Les arrangements de la version étendue ont été écrits pour divers groupes d'étudiants en musique et ont été joués en France en 2013 et 2014. Un enregistrement de la version pour piano a été publié sur YouTube en novembre 2014. La version pour trio a été officiellement créée à Salamanque, en Espagne, en avril 2015.

Piano Sonata

La Sonate pour piano comporte quatre mouvements. Le premier mouvement (fa majeur) est un Andante de forme sonate avec l'organisation harmonique habituelle, et comprend 5 sections : introduction, exposition, développement, récapitulation et coda. La coda est beaucoup plus sombre que le reste du mouvement. Le deuxième mouvement est Vivace (fa majeur), un air gai accompagné de 9e cordes et de gammes chromatiques. Le troisième mouvement est un Adagio (fa mineur), commençant par une présentation chorale d'un thème qui est ensuite développé dans une courte fugue. Le chœur revient et le mouvement se termine par une coda lyrique. Le quatrième mouvement est un Andante atonal, un canon à la tierce majeure basé sur une série de 12 tons. C'est assez dissonant et angoissé, la dernière section comprenant des grappes très fortes dans la basse - mais un accord de fa mineur apaisant termine la sonate.

Romantica

Romantica pour alto et piano est un arrangement instrumental de Mélodies sur des poèmes lyriques. Les arrangements de l'ensemble sont disponibles pour violon et piano, violoncelle et piano, flûte et guitare, guitare solo et quintette avec piano.

Un sous-ensemble (incluant Forge ton destin, Romantica et Rêve impérieux) a été arrangé pour piano solo et pour flûte et piano sous le nom de Sonata Romantica.

Laissez-moi mes rêves a été arrangé pour flûte et harpe ainsi que pour piano seul sous le nom de Promenade sur l'Orge dans Vagabondages.

Saint-Pétersbourg

La composition de Saint-Pétersbourg a commencé lors d'une visite de la ville russe. Des thèmes originaux se mêlent à des thèmes traditionnels mal cités, dans un contrepoint parfois complexe qui tente de représenter le contraste entre la population moderne et la vieille ville des tsars. Chacune des sections fait référence à un moment précis du voyage : une promenade en bateau sur la Neva, à travers les canaux et sous les ponts ; un dîner après avoir vu Roméo et Juliette de Prokofiev, où les souvenirs du ballet se mêlent aux airs populaires entendus dans le restaurant ; une visite du musée de l'Ermitage où sont exposés à la fois l'art classique et moderne ; et la suite se termine par une fantaisie burlesque sur une chanson traditionnelle : "J'ai voyagé dans tout l'univers", entendue dans une rue très passante et animée.

Souvenir de bal

Souvenir de bal commence comme une composition minimaliste avec des notes répétées accompagnant des fragments d'une mélodie – le vague souvenir d'une valse entendue lors d'un bal. La mémoire se renforce et la mélodie est parfaitement mémorisée, avec son accompagnement rapide et vertigineux.

Tonawanda Creek at Sunset

Une chanson traditionnelle méditative amérindienne se mêle aux reflets chatoyants de la lumière dorée du soleil qui se couche sur Tonawanda Creek. Les oiseaux de la forêt se joignent au chant qui se termine lorsque les derniers rayons du soleil disparaissent à l'horizon et que la nuit tombe.

Traurige Fröhlichkeit

Traurige Fröhlichkeit (Triste Bonheur) doit son nom à l'alternance de modes majeur et mineur, souvent rencontrée dans la musique de Schubert.

Trois fleuves

Trois fleuves est un ensemble de trois pièces, chacune inspirée par un grand fleuve européen.

La Seine s'inspire des guinguettes, débits de boissons et de danse populaires situés en banlieue parisienne, principalement sur les bords de Seine et de Marne, et de la valse-musette, qui se danse souvent dans ces guinguettes. Après une courte introduction, des fragments d'une mélodie se font entendre, le vague souvenir d'une valse. La mémoire se renforce, la mélodie est parfaitement mémorisée et le jeu devient de plus en plus rapide, de plus en plus vertigineux.

La Néva est basée sur des thèmes qui ont été écrits lors d'une visite de la ville de Saint-Pétersbourg en Russie, et représente une excursion en bateau sur la rivière Neva. Après une introduction, une première mélodie se fait entendre, accompagnée du grondement du moteur du bateau et des bruits de l'eau. La section du milieu a deux thèmes en contrepoint essayant de représenter les contrastes des gens vivants et modernes vivant dans la ville historique des tsars.

Le Danube nous emmène en Hongrie. Elle débute dans le style d'une danse hongroise, basée sur un thème original et avec quelques irrégularités rythmiques. Après une section médiane où chaque instrument joue une variation d'une mélodie plus nostalgique, la danse revient, et la pièce se termine par une brillante coda.

Trois fleuves a été créé le 14 avril 2016 par Trio Contrastes à Salamanque, en Espagne.

Valse toupie

Valse toupie est une courte valse tonale. Le thème principal est basé sur le nom du compositeur (SAUTE(R) donnant Mi-La-Do-Mi), et il est présenté avec plusieurs variations et différentes orchestrations. L'introduction est une gamme harmonisée, qui sépare les différentes variations du thème et conclut enfin la pièce.